Informations de Computing for Clean water

traduction: Ouser   relecture: Fansyl

 

Dans les coulisses: Du  festival THE 2016 SXSW INTERACTIVE, Austin, TEXAS, par l'équipe de "Computing for Clean Water"

 

par Juan Hindo

Gestionnaire programme du World Community Grid

2 mai 2016

 

Récapitulatif

 

Un groupe d'innovateurs et d'entrepreneurs "découvrent", pour la première fois, la grille de calcul World Community au festival 2016 du South by Southwest Interactive, lorsque le gestionnaire programme Juan Hindo et le chercheur François Grey présentent conjointement le projet "Computing for Clean Water".

 

 

à gauche François Grey à droite Juan Hindo

 

Grâce aux votes des volontaires et supporters, un public influent d'une conférence technologique majeure a récemment appris comment les volontaires du WCG du monde entier ont soutenu des projets de recherches humanitaires depuis 2004, et entendu comment ceux-ci ont aidé des scientifiques à faire une percée majeure qui pourrait apporter de l'eau potable à des millions d'humains.

Le physicien François Grey était l'un des chercheurs de "Computing for Clean Water", un projet de WCG ayant fait une découverte majeure à propos du potentiel des nanotechnologies sur la filtration plus efficiente de l'eau. Lui et moi avons été ravis d'avoir l'occasion de présenter les conclusions du projet---en y incluant le rôle des volontaires qui ont fait don de leur temps inutilisé de calcul pour faire fonctionner ce projet de recherche---au South by Southwest Interactive 2016, une conférence annuelle au Texas. Cette conférence est l'un des plus grands événements technologiques mondial et attire des milliers de participants spécialistes dans divers domaines. Notre présentation, Eau Potable par production participative et Nanotechnologie, nous a aidée à rencontrer des gens qui pourraient avoir un impact sur l'avenir du WCG.

 

 

François et moi sommes arrivés à la conférence de différents endroits du Monde, et n’avons eu que quelques heures afin de répéter notre présentation de visu après les mois de planification via des appels téléphoniques et le courrier électronique. Puisque cela était la première fois au South by Southwest pour nous deux, nous avons aussi trouvé du temps pour voir d'autres sessions (conférences), comme un projet de généalogie de science citoyenne, les efforts du Crowdsourcing pour atteindre les buts de développement des Nations Unies, et un discours brillant d'un citoyen-scientifique sur la façon d'engager des volontaires.

 

Lors de notre présentation, nous avons espéré que le World Community Grid attirerait l'intérêt de notre public, et ce fût le cas! La majeure partie des participants a été soit intéressée par la science citoyenne ou soit avait un rapport personnel avec les solutions d'innovations pour l'eau potable. Basé sur le retour d'informations que nous avons reçu des participants, notre session a été très bien accueillie, et a été mentionnée plus tard dans un article de la Chambre de Commerce Américaine sur les organisations conduisant à l'innovation pour résoudre des problèmes globaux mondiaux.

 

Nous avons rencontré beaucoup de personnes intéressantes, y compris quelques volontaires du WCG, qui "ont rencontré" Keith, Al et Jonathan de l'équipe des développeurs du WCG. Nous avons aussi rencontré un élu officiel hindou qui a posé des questions sur la qualité de l'eau au Rajasthan, le responsable d'une organisation britannique de recherche sur le Cancer par la science-citoyenne, un oncologue qui écrit maintenant pour une publication majeure, et beaucoup d'autres. La rencontre de tous ces gens nous a aidée à voir comment le WCG est perçu, par les gens qui n'en ont jamais entendu parler, aussi bien que par les volontaires de longue date qui connaissent bien nos objectifs et notre histoire.

Nous sommes très reconnaissants de l'aide des volontaires du WCG, qui ont rendu cette occasion possible non seulement en votant pour nous au concours du South by Southwest, mais aussi en faisant don de leur temps inutilisé de calcul pour soutenir "Computing for Clean Water" et nos autres projets de recherche depuis 11 ans. Nous continuerons à chercher des occasions de partager le travail important que nos volontaires font et nous espérons avoir la chance de rencontrer plus de volontaires lors des  événements futurs.

 

article source: ici