L'Alliance Francophone, une Communauté pour la Science

 

Des machines toujours plus puissantes, des capacités de stockage impressionnantes, des vitesses de connexion en augmentation constante, les progrès de l'informatique de ces dernières années sont impressionnants.
 
Cependant, la majorité du temps vous n'utilisez qu'une partie infime de cette puissance, alors qu'elle permettrait des progrès énormes dans de nombreux domaines de la recherche scientifique publique et universitaire.
 
Vous pouvez dès maintenant et en quelques clics faire participer votre ordinateur à l'une des plus belles aventures de ce début de XXIème siècle.
Pour cela, il vous suffit d'installer BOINC (logiciel libre).
Puis de choisir un projet en cliquant ci-dessous sur une des images représentant le domaine de recherche qui vous intéresse plus particulièrement.

 

Astronomie
Biologie-Médecine
Ecologie
Mathématiques
Physique-Chimie
Astronomie
Biologie
Ecologie
Mathématiques
Physique-Chimie

 

Aujourd'hui(5 décembre 2016), BOINC c'est environ 268'850 volontaires ↑ actifs sur plus de 980 484 ordinateurs  participant activement aux avancées de la science (volontaires et ordinateurs en hausse). La puissance de calcul moyenne sur 24 heures de l'ensemble des participants atteint 13,863 PetaFlops (soit 14,90 % du plus puissant ordinateur mondial).
En comparaison,  le superordinateur le plus puissant au monde le Sunway TaihuLight développé par the National Research Center of Parallel Computer Engineering & Technology (NRCPC) a une capacité de 93 PetaFlops(10 649 600 cores, 15,37 MW !).
Il détrone, depuis lors, largement le Tianhe-2 hébergé en Chine et développé par China’s National University of Defense Technology(33,86 PetaFlops, 3 120 000 cores, 17,8 MW) en étant 2 fois plus rapide et 3 fois plus efficace que son prédécesseur.
 

Membres de l'AF à l'honneur (badges)

plus >>

Membres de l'AF à l'honneur (seuil score)

plus >>

UOTD de l'AF du jour

 plus >>

La Corée du Sud s'investie dans le programme SETI

Le gouvernement sud coréen a annoncé il y a quelques mois qu'il projettait de lancer un programme de recherche d'une intelligence extraterrestre. L'ouverture du musée national de la Science (anglais) en septembre 2008 marquera le début de ce programme, appelé dubbed SETI. Un radio téléscope de 6 mètres de diamètre sera importé puis installé dans le hall d'exposition du musée à Kwachon , une ville située à 18 kilometres au sud de Séoul.

Un budget d'un milliard de Won a dejà été débloqué pour l'année prochaine. Le musée sera alors la deuxième institution au monde à rechercher une civilisation extraterrestre. Le programme s'insrira dans l'effort de recherche SETI (Search for extraterrestrial intelligence - recherche d'une intelligence extraterrestre). Néanmoins le projet aura son propre logiciel de calcul partagé qui sera dévoilé dans le courant de l'année 2008.

Les ondes radios seront aussi utilisées pour observer les zones de l'espace à forte concentration en hydrogène, qui sont de véritables pouponnières d'étoiles.

Kang-hwan le scientifique à la tête du programme espère un fort engouement de la jeunesse coréenne. Il ajoute que le radio téléscope n'est pas si grand en rapport à ceux des observatoires étrangers. Mais que celà marquait néanmoins le début de la participation de Corée du Sud à l'effort globale de recherche d'une intelligence extraterrestre. Il conclut par cette phrase " il existe de nombreuses planètes dans notre seule galaxie, la voie lactée. Ce n'est pas de la science-fiction que de supposer que certaines d'entre elles pourraient abriter une civilisation".