Membres à l'honneur: titidestroy () | Jejj () | skwthegreat () | [AF>Belgique]Mamouth () | [AF>libristes] overclockman () | fzs600 () | olivier () | LeChat51X () | zelandonii () | modesti () | Lucas Scartazzini (40 000) | ticai (5 000 000) | John (6 000 000) | sauvagemaxim (300 000) | picca.rmh (200 000) |

Lancement de VIRGO, chasseur d'ondes

Voici un article de Science et Vie  sur la mise en service de l'interféromètre VIRGO à Cascina. Les données de VIRGO seront mises en communs avec les données issues des interféromètres LIGO aux Etats-Unis et GEO600 à Hanovre en Allemagne et donc analysées par nos ordinateurs sur Einstein@Home.

A partir du 18 mai et jusqu'à septembre, à Cascina (Italie)

L'interféromètre géant VIRGO, installé à Cascina, près de Pise, en Italie, fruit d'une collaboration entre le CNRS et l'institut de physique nucléaire italien, commence officiellement sa carrière de chasseur d'ondes gravitationnelles. Pour ses débuts, il fonctionnera avec son homologue américain LIGO. Depuis son inauguration en 2003, VIRGO n'a fait que subir des tests de validation et n'a jamais fonctionné plus de trois jours consécutifs. Dorénavant, il traquera sans relâche de tous petits déplacements de masses liés à l'arrivée d'ondes gravitationnelles supposément émises par l'explosion de supernovae, par la rotation des pulsars ou par tout autre événement astronomique majeur capable de modifier le champ gravitationnel. Une véritable prouesse technique, puisque ces déplacements ne devraient pas dépasser le millionième d'atome. Prédites par la théorie de la relativité d'Einstein, et malgré trente ans d'activés recherches, aucune observation directe n'a pu être faite de ces ondes gravitationnelles à ce jour.