Membres à l'honneur: [AF>WildWildWest]Sebastien () | [AF>France]Chaft52 () | Cziksee () | [AF>France>IDF]jjmgt () | [AF>Libristes]Mag () | [AF>Le_Pommier] Jerome_C2005 () | Alan St-Pierre () | [AF>stefi]stef () | Terry Found () | [AF>IJV] Rodrigues Paul () | SiEQ Technologies () | Moidibe () | Nicolas Chevrier (600 000) | Alpha60 (20 000 000) | redfrog (40 000 000) | petitjean68 (1 000 000) | Andre GUILLAUME (10 000 000) | okram (600 000) |

Nouvelles du projet UGM de WCG

La découverte des mystères du Génome (UGM) espère faire la lumière sur le virus Zika et d'autres virus

traduction: Ouser     Relecture: ElGrande et Maugou

article source

 

Par : Wim Degrave, doctorant

Laboratório de Genômica Funcional e Bioinformática Instituto Oswaldo Cruz - Fiocruz

12 avril 2016

 

Récapitulatif

La découverte des mystères du génome (UGM) analyse des séquences de protéine du Zika et des virus liés pour aider les scientifiques à mieux les comprendre. Le Dr. Wim Degrave, qui est profondément impliqué dans la réponse du Brésil à la crise Zika, nous a donné des informations afin de décrire comment ces analyses entrent dans le travail de fond d'UGM et comment le projet pourrait aider des scientifiques à développer de nouveaux outils afin de diagnostiquer et de traiter des maladies virales semblables au Zika.

 

Contexte

UGM examine près de 200 millions de séquences protéiniques à partir d'une large variété de formes de vie afin de mieux comprendre comment leurs capacités naturelles peuvent aider à résoudre des défis médicaux ou environnementaux. Cet énorme groupe de protéines inclut des séquençages de génomes d'arbovirus, qui sont des virus transportés par les insectes tels les tiques et les moustiques, de même que des protéines de moustiques eux-mêmes. Les arbovirus incluent certaines des maladies les plus graves au Monde, comme le Virus du Nil Occidental et la dengue, et beaucoup constituent des menaces croissantes à la santé des gens autour du globe.

Le virus Zika est un arbovirus, ou une maladie transmise par les moustiques, qui a été déclarée cas d'urgence de santé mondial par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en raison de la diffusion récente du virus. On croit qu'il est semblable à la dengue, la fièvre jaune, l'encéphalite japonaise et le virus du Nil Occidental. (Ces maladies appartiennent toutes à un sous-groupe de virus connus comme flavivirus.) Il y a un lien presque certain entre le virus Zika et les femmes qui accouchent de nouveaux-nés atteints de microcéphalie et/ou de plusieurs syndromes neurologiques congénitaux . Il y a probablement aussi un lien entre Zika et des pathologies neurologiques chez des adultes infectés, comme le syndrome de Guillain-Barré. Mais à ce point, on ne connaît pas grand-chose d'autre du Zika ou de sa structure moléculaire.

 

Analyse du génome Zika-lié

UGM analyse le génome du virus Zika lui-même et les génomes des moustiques qui propagent la maladie. En soutenant notre projet, vous pouvez aider des scientifiques à comprendre mieux la structure moléculaire du virus, qui est essentielle pour concevoir des médicaments afin de le traiter.

Quand nous avons lancé UGM, il y a seulement 18 mois, le virus Zika était inconnu de la plupart du monde. Pourtant, dans le cadre de notre étude d'arbovirus, nous y avions déjà inclus le génome du virus Zika et en réponse aux récents besoins urgents de santé, nous avons ajouté des unités de travail supplémentaires qui incluent aussi Zika et des génomes viraux liés, dont la plupart sont devenus disponibles durant les derniers mois. De plus, un petit ensemble d'unités de travail, contenant les séquences protéiniques pour les moustiques qui propagent Zika et les maladies liées, a été ajouté au projet UGM. Spécifiquement, nous voulons étudier les variantes naturelles des moustiques, en apprendre plus de leur capacité diverse à transmettre des virus différents aux humains et comment ils s'adaptent aux environnements différents ou développent leur résistance aux insecticides et trouver les faiblesses qui peuvent mener à de nouvelles façons de contrôler la diffusion de moustiques dans des environnements urbains et ruraux. Nous espérons que les unités de travail supplémentaires pourront aider à la recherche de nouveaux insecticides biologiques, afin de se battre contre les insectes qui hébergent et propagent ces maladies.

 

Autre travail sur le Zika

Le Brésil a identifié ses premiers cas de Zika en 2015 et les autorités ont rapidement défini la maladie comme une épidémie. Notre groupe de recherche, ici, à Fiocruz, est impliqué dans plusieurs efforts de recherche sur le Zika dans le cadre de la réponse du Brésil à cette crise. Par exemple, c'est très important pour des scientifiques de comprendre les différences entre les souches du Zika qui sont apparues dans les parties diverses du globe, comment ceci peut avoir un impact sur des modèles de transmission, comment le virus s'étend et comment il affecte les humains. Les données de nos analyses sur WCG peuvent aider à éclairer ces différences; actuellement, il y a 38 séquences complètes de variantes du Zika dans l'ensemble des données WCG et nous nous attendons à en ajouter plus dans les prochains mois. Comprendre les génomes qui sont les composants de notre monde et de ses habitants nous permet de trouver de meilleures façons de diagnostiquer, traiter et finalement éradiquer des virus comme Zika.

Nous remercions tous les volontaires du WCG pour leur participation à ce projet et continuerons à fournir des mises à jour au fur et à mesure que les informations seront disponibles . 

 

(Note du rédacteur: WCG cherche activement des scientifiques pour conduire la recherche sur le virus de Zika et qui pourraient utiliser nos capacités de calcul. Veuillez lire cet article récent pour des informations complémentaires.)