Project Neuron

Détails
Liens du Projet
L'Alliance Francophone
Statistiques

Le projet est terminé, le rapport final devrait sortir prochainement

Information sur la qualité/fiabilité/véracité des projets BOINC

INSCRIPTION

Télécharger Boinc (tutoriel)

URL du projet : http://neuron.mine.nu/neuron/

Os supportées : Linux, Windows

Un pas important dans l'océan des projets BOINC

Introduction

Ce projet vise à fournir un essai d'environnement BOINC dans lequel fonctionneront un ensemble d'applications factices ("dummy application"). Le but est d'enregistrer, observer et comprendre l'activité et les données de BOINC en vue de développer des outils de mesure qui établiront la qualité/fiabilité/véracité des projets BOINC. Un outil de référencement central sera développé et mis à jour automatiquement pour que les utilisateurs puissent s'y référer. La rétroaction avec les utilisateurs est également souhaité à ce niveau.

L'idée du projet

Beaucoup d'entre vous savent déjà que les projets BOINC sont plus ou moins documentés, gérés, et fonctionnent plus ou moins bien. Il est inévitable que certaines recherches sont mieux managés que d'autres. Le problème qui est posé aux utilisateurs de BOINC est qu'il est difficile de distinguer un projet qui fonctionne correctement; où les ressources processeurs sont employées efficacement, d'un projet mal géré où le temps processeur est gaspillé. Le coût environnemental justifie par exemple que les volontaires veulent une assurance que leurs ressources ne soient pas gaspillées. De même, les volontaires veulent avoir des informations sur la façon dont la recherche progresse. C'est souvent le cas pour certains projets aucune nouvelle signifie souvent mauvaises nouvelles. Ce projet est une tentative de différencier les projets bien gérés des mauvais projets. Ce n'est pas une tentative de déterminer si un projet et ses objectifs sont valables, louables ou acceptables. C'est une tentative de rassembler des données d'un projet BOINC en vue de les interpréter pour aider un utilisateur à établir si un projet est suffisamment bien géré pour le rejoindre et/où continue à calculer sur ce projet

Ce projet se décompose en 4 phases disctinctes

Phase 1

Cette recherche a besoin de volontaires pour faire fonctionner le projet, produire des unités de travail, les télécharger, traiter les données, renvoyer les résultat, les valider, les assimiler et les supprimer, comme le ferait n'importe quel projet BOINC. Celà implique l'existence d'un forum, d'actualités, l'envoie de courriers, plus généralement fonctionner comme n'importe quel projet BOINC le ferait. Les données recueillies dans la base de données du projet ainsi que l'information statique et dynamique des serveurs seront examinées pour voir quelles données pourront être analysées et quelles outils devront être créés pour exploiter ces données. Il se pourrait qu'il y ait suffisament de données pour atteindre en partie ou dans sa totalité le but fixé. Alors le projet offrira des conseils qui seront rassemblés pour informer au mieux les utilisateurs.

Phase 2

Des outils seront construits, ils fourniront les données qui seront présentées sur le site du projet afin que les utilisateurs puisse obtenir une sorte d'indicateur de qualité.

Les questions posées pourraient être par exemple :

Est ce que l'équipe du projet tiens les volontaires régulièrement au courant au sujet :

  • Des développements du projet ?
  • Des problèmes du projet ?
  • Des difficultés de l'application ?
  • Les nouvelles et le flux RSS sont t'ils mis à jours régulièrement?

Le projet tient-il à jour les versions de l'application afin d'apporter un meilleur service aux utilisateurs?

Y a-t-il un approvisionnement régulier en unité de travail ?

Les unités de travail correctement validées et assimilées sont elles récompensés par un système de point cohérent ?

Les temps d'interruption qui s'accumulent ralentissent ils la distribution des unités travail et des résultats ?

Le statut de serveur est-il disponible ?

Les mesures de sauvegarde de la base de donnée sont elles suffisante pour sécuriser l'effort volontaire ?

Quel est la proportion d'erreurs de calcul des différentes applications et versions de l'application . Le développeur du projet fait-il le nécessaire pour rendre les résultats « valables » ?

La phase 2 est un processus de découverte pour savoir quels questions pourront être posées et quels réponses seront fournies par les données du système. Lorsque les données seront rassemblées, il sera possible de fournir une réponse automatisée à ces questions.

Phase 3

Un système de notation sera développé pour évaluer, noter et ranger ces critères de fiabilité pour pas la suite produire un résultat. Ce résultat aidera les utilisateurs à faire leur choix parmis les projets qu'ils souhaiteraient rejoindre.

Phase 4

La phase finale aura pour but :

D'encourager et obtenir l'inscription de BOINC et des autres projets à cette approche de notation de la qualité/fiabilité de leurs projets.

De voir si les outils ainsi mis en service, ou leurs dérivés, peuvent devenir partie intégrante de BOINC.

D'établir la référence central pour assembler et distribuer les données des projets aux utilisateurs.

Combien de temps cette toute la prise ?

Pour être franc, je n'en sais rien du tout. Certainement plusieurs mois, voire peut être même une année car c'est une activité à mi-temps.

Est-ce que ceci est fait avec l'accord de David Anderson ?

Non. Le Dr Anderson n'approuve ni désapprouve aucun projet. Des souhaits concernant la qualité et le bon fonctionnement des projets BOINC ont été apporté par le Dr Anderson mais il n'a pas approuvé ce travail. Il est bien disposé à ce que Boinc soit bien employé et exploité pour la science. Il considère que les arrangements pris par les projets concerne les équipes des projets. Certains d'entre nous diffèrent légèrement avec cette vue et sont préoccupés par le temps processeur gaspillé et les projets "escrocs" bien que ce travail ne s'adresse pas à mettre le doigt sur les activités d'éventuels projets voyous.

 

Evolution du projet

Ce document couvre les domaines potentiels d'amélioration suite aux investigations et aux recherches menées lors de cette première phase du projet

Changements potentiels (la liste est mise à jour régulièrement dès que de nouvelles idées sont produites) :

1. Un protocole spécifique sur la disponibilité des serveurs pour interroger l'ordonnanceur ("scheduler") au sujet de son statut. (Septembre 2006)

2. Un moyen pour les administrateur d'ajouter et changer l'actualité la plus récente enregistrée dans la base de données du projet. Ceci facilitera la fréquence des actualités de vérification et d'analyse, facilitera la publication des actualités pour donner des nouvelles aux utilisateurs et aux participants et permettra d'exploiter les étiquettes RSS (par exemple pubDate) d'ajouter une date au lieu du l'absence d'information par défaut où d'encourager une meilleure utilisation du titre de l'étiquette (Septembre 2006)

3. Un moyen pour les administrateurs de connaitre l'historique des événements (logs), ainsi que les outils ou les méthodes utilisées pour afficher correctement cet historique des événements en y incluant si besoin est les archives. Ceci devrait s'appliquer à toutes les données régulièrement produites par exemple les statistiques. (Novembre 2006)

4. Un moyen automatisé d'équilibrer la demande actuelle quand le client est en « attente » de plus de travail. C'est actuellement une information statique mais elle pourrait devenir « intelligente » en s'adaptant à une demande minimale et maximale. Ceci réglerait les problèmes de changements de demande suite aux pannes ou aux problèmes des serveurs,... qui entrainent un déluge de connections. (Décembre 2006)

5. Une suggestion a été faite par ce projet aux volontaires et a été accepté sur le principe d'une aide faite par écrit ou de vive voix. (Décembre 2006)

6. L'utilisation du système de gestion statistique et d'analyse graphique (MRTG) qui montre l'utilisation du réseau est utile aux utilisateurs. Seti@Home vient de mettre ça en place et les essais sur ce projet indiquent que c'est quelque chose d'utile. (Janvier 2007)

7. L'utilisation du protocole simple de gestion de réseau SNMP MIB pour présenter le projet, le client boinc et les informations essentielles/importantes de l'application (y compris les performances et les statuts) et de rendre ceci disponible dans un environnement SNMP pour contrôler le système. A l'avenir, pour enregistrer cette base d'information de gestion du réseau comme normes pour ces données extraites. Ceci permettra aux administrateurs sytème et aux utilisateurs d'avoir accès aux données par l'utilisation des protocoles standards. (Janvier 2007)

   

Articles en rapport