MalariaControl.net

Détails

Modèle de simulation de la transmission et des conséquences sur la santé du paludisme

Télécharger Boinc ( tutoriel )

URL du projet : http://www.malariacontrol.net/

OS / Clients : Windows MacOSLinux

Code source ( openMalaria ) : Ouvert

 

Liens du Projet
L'Alliance Francophone
Statistiques
Liens
  • Début du projet : Janvier 2006

Les résultats : Modélisation de l'action du traitement préventif intermittent du paludisme chez le nourrisson

 

 

Qu'est-ce que AFRICA@home?

AFRICA@home est un site web dédié aux projets de calcul partagé bénévoles. Grâce à votre ordinateur, vous pouvez apporter votre contribution à certaines causes humanitaires en Afrique.

Le calcul partagé bénévole offre un potentiel énorme permettant d'aider à résoudre les problèmes urgents de santé et d'environnement, auxquels sont confrontés les pays en voie de développement.

AFRICA@home répond à ces défis en fournissant une plate-forme commune pour les projets de calcul partagé bénévoles centrés sur les besoins africains.

L'un des buts de AFRICA@home est d'impliquer des universités africaines et des étudiants africains dans l'élaboration et le déroulement de projets de calcul bénévole.

La première application développée pour AFRICA@home s'intitule MalariaControl.net. Cette application modélise la façon dont le paludisme se propage en Afrique et l'impact potentiel de nouveaux médicaments et vaccins antipaludiques sur la région.

 

Ecran de Veille

 

Voici quelques informations au sujet de ce que vous pouvez voir sur cet écran de veille :

Le diagramme en 3 dimensions au centre de l'image montre les vraies données de la simulation : Vous pouvez voir la contagiosité moyenne (infectiousness) des parasites de l'homme, en fonction des groupes d'âge (age) et de la durée (time). Tout le reste de l'image n'est pas directement lié aux calculs de l'application scientifique. L'image de fond est inspirée de photographies de paysages africains, avec des moustiques volant autour.

Les graphiques ont été développés par Jasenko Zivanov, un étudiant à l'université de Bâle. Jaz a travaillé sur ce projet en tant qu'étudiant durant l'été 2005. Auparavant, il avait conçu l'écran de veille du projet LHC@home.

Si vous utilisez le bouton « montrer les graphiques » , vous avez accès à plusieurs options de contrôle. En voici une courte description :

Souris :

Faire bouger la souris tout en gardant le bouton gauche de la souris appuyé pour faire tourner l'image

Faire bouger la souris tout en gardant le bouton droit appuyé pour zoomer sur l'image

Touches principales :

T : Changement des ombres

A : Stopper le temps

W : Accélérer la succession jours/nuits

Q : Faire défiler le temps en arrière

S : Capture d'écran de l'image (enregistrée dans le dossier C:\ProgramFiles\Boinc\Slots\...)

F : affichage en mode "diagramme en bâtons"

Espace : paysage en plein écran

M : vidéo embarquée sur un moustique !

 

Qu'est-ce que MalariaControl.net?

Les modèles de simulation de la transmission et des conséquences sur la santé du paludisme sont un outil important pour la lutte contre la malaria. Ces modèles peuvent être employés pour déterminer des stratégies optimales pour l'utilisation des moustiquaires, de la chimiothérapie, ou de nouveaux vaccins qui sont actuellement à l'essai.

De tels modèles exigent un travail intensif de l'ordinateur à cause des simulations de grandes populations incluant un ensemble de paramètres liés aux facteurs biologiques et sociaux qui ont une influence sur la répartition de la maladie.

L'Institut Tropical Suisse a développé un modèle de simulation pour l'épidémiologie du paludisme et pour les études préliminaires. Il a utilisé son réseau local composé d'environ 40 ordinateurs. Mais bien plus de puissance de calcul est exigée pour valider de tels modèles et simuler la gamme complète des interventions et des modèles de transmission dans cette lutte contre le paludisme en Afrique.

MalariaControl.net a été créé pour utiliser la puissance de calcul de milliers de volontaires à travers le monde, pour aider à améliorer la capacité des chercheurs à prévoir et à lutter contre la diffusion du paludisme en Afrique.

Basée sur une expérience antérieure, on s'attend à ce que l'application de MalariaControl.net accomplisse en quelques mois un volume de calcul qui prendrait normalement 40 ans. L'utilisation des ordinateurs des milliers de volontaires est nécessaire pour mettre à la disposition des scientifiques une telle puissance de calcul.

La majeure partie de cette puissance de calcul bénévole viendra du monde développé : l'Amérique du Nord et l'Europe en particulier. Cependant, l'objectif principal de AFRICA@home est de faire participer les universités et les établissements Africains au développement et à l'installation des applications qui fonctionneront sur les ordinateurs des volontaires.

 

Qui est AFRICA@home?

AFRICA@home est un partenariat entre l'Institut Tropical Suisse (ITS), L'Université de Genève (Département d'informatique), L'Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire CERN (Openlab Student Programme) et les organisations non gouvernementales : International Conference Volunteers (ICV) et Informaticiens Sans Frontières (ISF). Ce partenariat a été financé par le Réseau Universitaire International de Genève (RUIG) pour lancer le projet AFRICA@home.

En automne 2005, une équipe d'étudiants a mis en place MalariaControl.net qui est la première application de AFRICA@home.

Les étudiants participant à ce projet viennent de l'Université de Bamako (Mali), de l'Agence Universitaire de la Francophonie (Yaounde, Cameroun), de L'Université de Bâle, de l'Université de Genève et de l'Université de Copenhague.

L'équipe CERN de gauche à droite : Francois Grey, Bakary Sagara, Christian Søttrup, Rosy Mondardini, Jacques Fontignie, Ben Segal, William Kamden.

 

L'équipe STI de gauche à droite : Josh Yukich, Tom Smith, Wilson Sama, Amanda Ross, Lucy Ochola, Nicolas Maire.

 

Ce travail s'est effectué sous la supervision des experts de l'ITS et du CERN.

Les discussions sont en cours avec l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar pour installer un serveur AFRICA@home en Afrique.

L'un des buts principaux du projet AFRICA@home est la maîtrise de cette technologie par les établissements africains.