Nouveau projet WCG : Open ZIKA

Une relation a été établie entre le virus Zika et des troubles neurologiques graves, y compris des malformations congénitales chez les enfants dont les mères ont été infectés pendant la grossesse. Une équipe internationale de chercheurs utilise le World Community Grid pour rechercher un médicament anti-viral nécessaire pour lutter contre le Zika, et ils ont besoin de votre aide.

Historique
En février 2016, l'Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que le virus Zika était une urgence de santé publique mondiale en raison de sa propagation rapide et de nouvelles préoccupations au sujet de son lien à une hausse des problèmes neurologiques.

Le virus se propage rapidement dans de nouvelles zones géographiques comme les Amériques, où les populations n'ont pas été préalablement exposés à la maladie et ont donc peu d'immunité. En avril 2016, le Centre de Surveillance de la Maladie a annoncé qu'une augmentation des troubles neurologiques graves, en particulier chez les enfants, a été lié au virus Zika. Certaines femmes enceintes qui ont contracté le virus Zika ont donné naissance à des enfants avec une condition appelée microcéphalie, qui se traduit par des problèmes de développement du cerveau conduisant généralement à des déficiences mentales graves. Dans d'autres cas, des paralysies et d'autres problèmes neurologiques peuvent survenir, même chez les adultes.

Article présentant le projet sur WCG: OpenZika projet

Problème
À l'heure actuelle, il n'y a pas de vaccin pour s'immuniser de la maladie et aucun médicament antiviral pour guérir Zika, bien que diverses recherches soient en cours. Même si le virus a été identifié en 1947, il y a eu peu de recherches depuis, parce que les symptômes de l'infection sont généralement bénins. Toutefois, de nouvelles données sur les liens entre Zika et microcéphalie ou d'autres problèmes neurologiques ont révélé que la maladie n'est peut pas être si bénigne, ce qui incite d'intensifier les efforts de recherche.

Solution proposée
Le projet OpenZika sur le World Community Grid vise à identifier des médicaments candidats pour traiter le virus Zika chez une personne qui a été infectée. Le projet ciblera les protéines que le virus Zika utilise probablement pour survivre et se propager dans le corps, sur la base de ce qui est connu des maladies similaires, tels que le virus de la dengue et de la fièvre jaune. Afin de développer un médicament anti-Zika, les chercheurs ont besoin d'identifier lequel des millions de composés chimiques pourrait être efficace pour interférer avec ces protéines clés. L'efficacité de chaque composé sera testé dans des expériences virtuelles, appelés «calculs d'attachement» effectués sur les ordinateurs des bénévoles du World Community Grid et les appareils Android. Ces calculs aideront les chercheurs à se concentrer sur les composés les plus probables qui peuvent éventuellement conduire à un médicament antiviral.

Source : http://www.worldcommunitygrid.org/research/zika/overview.do