Membres à l'honneur: [AF>WildWildWest]Sebastien () | [AF>France]Chaft52 () | Cziksee () | [AF>France>IDF]jjmgt () | [AF>Libristes]Mag () | [AF>Le_Pommier] Jerome_C2005 () | Alan St-Pierre () | [AF>stefi]stef () | Terry Found () | [AF>IJV] Rodrigues Paul () | SiEQ Technologies () | Moidibe () | redfrog (40 000 000) | petitjean68 (1 000 000) | Andre GUILLAUME (10 000 000) | okram (600 000) | Profmicro (4 000 000) | laurent (70 000) | Olivier Roset (70 000) |

Cels@home

Projet Terminé
cell

Recherches sur l'adhésion cellulaire

INSCRIPTION 

Télécharger Boinc (tutorial)

URL du projet :

http://cels-at-home-dev.dyndns.org/cels/


 
Liens du Projet L'Alliance Francophone Statistiques

Ce projet effectue des recherches sur l'adhésion cellulaire (les cellules de l’organisme adhérent les unes aux autres ainsi qu’à la matrice extracellulaire qui les entoure). Le cancer est l'une des pathologies qui intéresse tout particulièrement Cels@home, notamment lorsque les cellules cancéreuses se désolidarisent puis migrent vers d'autres parties du corps. C'est un moment crucial dans l'évolution de la maladie, qui rend le traitement du cancer beaucoup plus difficile.



Recherches

Théorie des interactions cellules-matrice extracellulaire

L'adhérence, la migration, la signalisation, la prolifération et la différenciation cellulaire sont des phénomènes régulés par des interactions complexes et non-linéaires entre les cellules et  la matrice extracellulaire environnante. Les recherches effectuées sous la direction du Dr Muhammad H. Zaman se concentrent sur le développement de modèles fondamentaux élargis à la physique et la  thermodynamique statistique. L'objectif sera d'acquérir une compréhension d'ensemble des interactions cellules-matrice. Le Dr Zaman et son équipe s'intéressent tout particulièrement aux relations entre d'une part la structure des ligands et des récepteurs, ainsi que la force des intéractions adhésives et d'autre part la régulation de l'adhérence et de la migration cellulaire. Un autre domaine de recherche ayant le même objectif revient à étudier les interactions entre les récepteurs cellulaires et des nanoparticules fonctionnalisées pouvant être immobilisées ou mises en mouvement. Notre but est d'accumuler des connaissances fondamentales sur les processus d'adhésion, de migration et sur tout autres processus cellulaires à travers les premières découvertes de principes théoriques. A ce titre, une collaboration étroite avec des groupes d'expérimentateurs, aussi bien au sein de l'Université d'Austin qu'à l'extérieur,offrirait une perspective utile à nos modèles et simulations.

Mécanismes cellulaires

Afin d'élargir la base des connaissances fondamentales sur la machinerie cellulaire, la physique et la dynamique à l'oeuvre dans l'environnement cellulaire se doivent d'être étudiées. La recherche sur les mécanismes cellulaires tente de comprendre le rôle joué par les propriétés physiques des cellules dans la régulation de l'adhérence et de la migration cellulaire.  Les propriétés physiques des cellules tumorales, à différentes étapes de la formation de la tumeur et de la progression du cancer, sont particulièrement intéressantes. Tous comme il serait  intéressant de comprendre de quelle façon les propriétés physiques des cellules s'adaptent aux propriétés biochimiques et à la mécanique extra-cellulaire dans un environnement 2D et 3 D.


Maladie et migration cellulaire

L'un des domaines clé de cette recherche consiste à développer et appliquer une méthode informatique et expérimentale haute résolution et à grande échelle afin de quantifier la motilité cellulaire caractéristique de certaines maladies, en particulier pour le cancer et l'asthme. Cette recherche s'intéresse particulièrement à l'étude de la motilité à l'intérieur de matrices 3D natives et artificielles. Cette expérience permettra de savoir à quel niveau la rigidité et l'adhérence des cellules et des matrices, la concentration de ligand et la protéolyse (l'hydrolyse des protéines sous l'action des enzymes) agissent en synergie pour expliquer les interactions complexes qui régulent la motilité. Au milieu de tous les projet à l'oeuvre dans ce domaine, l'objectif principal sera de développer un système hybride physique/biochimique pour étudier la synergie entre ces mécanismes et mettre en perspective la motilité 3D. Notre projet qui consiste à étudier différentes cellules cancereuses avec un microscope confocal haute résolution est rendu cohérent par des modèles mathématiques quantitatif et informatiques approfondis par la mécanique des milieux continus (domaine qui s'intéresse à la déformation des solides et à l'écoulement des fluides) et la physique statistique (domaine qui a pour but d'expliquer le comportement et l'évolution de systèmes physiques comportant un grand nombre de particules à partir des caractéristiques de leurs constituants microscopiques, les particules). Une étroite collaboration avec des experts praticien et des experts dans le domaine de la recherche fondamentale sur le cancer permettront d'étudier ces problèmes importants au niveau de la biologie fondamentale et de la biologie appliquée

Calcul distribué

Grâce au calcul distribué, le laboratoire Zaman pourra développer et mettre en pratique un outil informatique à grande échelle pour étudier les interactions cellules-matrice. Pour plus de détails voir le site internet de l'initiative Cels@home.



L'écran de veille du projet

Cels