Enigma@Home : décrypter un message codé il y a 65 ans par la marine allemande

Enigma@Home est une adaptation à BOINC du projet M4 de Stefan Krah. Enigma est une machine électro-mécanique portable à base de cylindres pour le chiffrement et le déchiffrement de l'information qui a été utilisée par l'armée allemande pendant la seconde guerre mondiale pour sécuriser ses transmissions. M4 désigne une variante à quatre cylindres de la machine mis au point le 1er février 1942 pour la marine allemande. Le projet M4, officiellement lancé le 9 Janvier 2006, avait pour but de casser le chiffrage de 3 messages codés par la machine Enigma M4. Ces 3 messages ont été interceptés le 25 Novembre 1942 par le destroyer de la Royal Navy HMS Hurricane dans l'Atlantique Nord et sont censés être intacts. Déjà 2 des 3 messages ont été déchiffrés début 2006 par le projet M4 (voir cet article sur le site de la BBC). Le premier message décrypté est un rapport du lieutenant-capitaine Hartwig Looks à bord du sous marin U264 "Forcé de s'immerger durant l'attaque, grenades sous-marines. Progresse vers l'ennemi". Le second est un message du lieutenant supérieur Hermann Schröder à bord du sous marin U623, qui n'a rien trouvé sur la trajectoire de l'escorte et se dirige vers la position qu'on lui a ordonné.

La technique de cryptanalyse mise en oeuvre combine "force brute" et algorithme de recherche "intelligent" dit "hill climbing" (escalade). La stratégie consiste à associer un score à chaque possibilité de décryptage, ce score étant fonction de la proximité entre la fréquence de chaque lettre dans le texte décodé et dans la langue de référence, en l'occurrence l'allemand. Ne sont conservés que les paramètres ayant produit le score le plus élevé, ces données servant de nouvelle base de travail, jusqu'à ce que le message soit entièrement décrypté.

Description détaillée

INSCRIPTION - URL du projet : http://enigma.no-ip.net:443/enigma/

Détails techniques : les unités durent environ 1 heure sur un Pentium 4, et utilisent un peu moins de 1 Mo de mémoire vive. Il n'y a pas encore de points de sauvegarde, et l'application n'est disponible que pour Windows, une application Linux devrait arriver dans les semaines à venir.