Membres à l'honneur: [AF>WildWildWest]Sebastien () | [AF>France]Chaft52 () | Cziksee () | [AF>France>IDF]jjmgt () | [AF>Libristes]Mag () | [AF>Le_Pommier] Jerome_C2005 () | Alan St-Pierre () | [AF>stefi]stef () | Terry Found () | [AF>IJV] Rodrigues Paul () | SiEQ Technologies () | Moidibe () | redfrog (40 000 000) | petitjean68 (1 000 000) | Andre GUILLAUME (10 000 000) | okram (600 000) | Profmicro (4 000 000) | laurent (70 000) |

Galaxy Zoo (projet Non BOINC)

Galaxy Zoo : http://www.galaxyzoo.org/

Aider les scientifiques à classer un million de galaxies

INSCRIPTION

Examen de Passage

L'examen permet de s'assurer que vous avez bien intégré toutes les notions. 15 images vont vous être proposées, si vous répondez correctement au minimum à 8 d'entre elles vous serez autorisés à participer au projet.

Si vous ne réussissez pas du premier coup, pas de panique, vous pouvez relire le tutorial puis repasser le test une seconde fois.

Si vous découvrez quelque chose de VRAIMENT peu commun ou de très étrange qui ne ressemble à aucun exemple qui a été présenté dans ce tuto, alors envoyez un Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au responsable du projet avec le numéro de référence (Galaxy Ref)

Lorsque vous appuyez sur le chiffre situé en dessous de Galaxy Ref, il est possible d'obtenir des dizaines d'informations supplémentaires sur l'objet céleste que vous avez sous les yeux. Depuis ce site, après avoir appuyé sur l'image, vous aurez aussi la possiblité de zoomer et dézoomer à volonté (bouton + - dans le menu à gauche). Site internet du Sloan Digital Sky Survey

Si vous avez des problèmes venez en parler sur le forum (inscription)

 

 

Petit récapitulatif des boutons avec leur signification :

Galaxie spirale tournant dans le sens des aiguilles d'une montre.
Galaxie spirale tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.
Galaxie spirale vue de coté, impossilité de déterminer dans quel sens tourne la galaxie.
Galaxie elliptique
Etoile/Ne sais pas
Galaxie en coalescence (2 galaxies qui sont entrées en collision et ont fusionné)

 

Galaxie tutorial - Comment participer

Votre travail est extrêmement simple ! Tout que vous avez à faire est d'observer attentivement les caractéristiques types d'une galaxie spriale et elliptique. En fait, comme vous êtes un humain et pas un ordinateur, il devrait vous être facile de classifier la plupart des galaxies puisqu'elles sont clairement spirales ou clairement elliptiques. Sur cette page, vous allez vous entrainer à classifier les galaxies. Sur la page suivante, vous participerez à une courte épreuve pour examiner vos compétences. Si vous ne passez pas l'épreuve, vous pouvez essayer de nouveau. Une fois que vous avez passé l'épreuve, vous pourrez commencer à contribuer à la recherche scientifique du projet Galaxy Zoo !

 

Section 1A - Galaxies spirales ou elliptiques

Ceci est une galaxie spirale (Spiral Galaxy) vue de face. Vous pouvez clairement voir les bras en spirale et un renflement central.
Cette galaxie elliptique (Elliptical Galaxy) est constitué d'une simple concentration d'étoiles. Il n'y a aucun disque ou bras en spirale.

Pour chaque section, vous devez vous rendre sur le site du projet en anglais pour effectuer un petit entrainement. Il faut cliquer sur chaque image pour avoir la réponse :

Effectuez le test : http://www.galaxyzoo.org/Tutorial.aspx (Part 1A)

 

Section 1B ... Quelques galaxies spirales ou elliptiques plus délicates à déterminer

Certaines galaxies sont un peu plus embêtantes. Comme vous l'avez noté dans la section précédente, certaines galaxies spirales peuvent ressembler aux galaxies elliptiques lorsqu'elles sont vues de coté. En outre, il est difficile d'appercevoir les bras de certaines faibles galaxies spirales. Maintenant, voyez si vous pouvez séparer les véritables galaxies elliptiques des galaxies spirales.

Effectuez le test : http://www.galaxyzoo.org/Tutorial.aspx (Part 1B)

 

Section 1 C ... Galaxies en coalescence

Parfois, les galaxies se heurtent , ou se rapprochent. Elles sont appellées des galaxies en coalescence (merging galaxies). Les galaxies en coalescence sont très intéressantes pour les astronomes parce que nous pensons que les grandes galaxies se sont formées par la fusion de petites galaxies - lorsque nous voyons des galaxies en coalescence, nous pouvons voir un instantané sur la façon dont se déroule ce processus. Lorsque vous recherchez des galaxies en coalescence, rechercher les endroits où les deux galaxies semblent fusionner l'une dans l'autre. Les galaxies doivent être étroitement liées, et vous devriez pouvoir voir un certain raccordement entre elles. Lors de l'épreuve ou dans votre analyse de galaxie, à chaque fois que vous voyez ceci, cliquer sur le bouton "Mergers" (fusion)

Bien que les galaxies en coalescence soient intéressantes, elles sont également rares. Vous pouvez classifier des centaines de galaxies avant de voir un mélange de galaxies. Mais si vous voyez un, faites attention à bien le signaler !

Effectuez le test : http://www.galaxyzoo.org/Tutorial.aspx (Part 1C)

 

Section 1D ... Quelques galaxies spirales ou elliptiques extrêmement délicates à déterminer

Maintenant voilà la section la plus dure. De nombreuses galaxies du projet GalaxyZoo sont très faibles puisque situées à des milliards d'années-lumière de nous. Il peut être extrêmement délicat de dire à quelle catégorie elles appartiennent. Voyez si vous pouvez déterminer si ces galaxies sont spirales ou elliptiques !

Effectuez le test : http://www.galaxyzoo.org/Tutorial.aspx (Part 1D)

Lors de l'analyse des vraies galaxies, deux boutons caractéristiques vous seront présentés : cliquez sur celui correspondant à la forme de galaxie adéquate.

Maintenant vous êtes prêt à étudier la Section 2 du tutorial

 

Section 2A ... Galaxies spirales tournant dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens contraire

Si vous déterminez qu'une galaxie est spirale, alors vous serez également invités à déterminer si elle tourne dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens contraire des aiguilles d'une montre du point de vue d'un observateur situé dans notre galaxie.

Avec les galaxies en spirale vues de face, c'est une tâche extrêmement simple. Voici à quoi ressemblent les deux types de galaxies spirales :

Ceci est une galaxie spirale vue de face et tournant dans le sens des aiguilles d'une montre (clockwise)
Ceci est une galaxie spirale vue de face et tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (anti-clockwise)

Et, d'ailleurs, vous avez raison, nous avons utilisé deux images miroir d'une même galaxie pour démontrer plus clairement la différence. Notez comme les bras des deux types de galaxies en spirale indiquent la trajectoire opposée à leur mouvement, comme si ils étaient trainées derrières elles.

Pour les galaxies qui sont observées selon un certain angle par rapport à leur angle de rotation, la détermination pourrait être plus difficile. Voyez ci-dessous les images de deux de ces galaxies, mais on peut encore discerner dans quel sens s'effectue leur rotation

Ceci est une galaxie spirale vue de coté et tournant dans le sens des aiguilles d'une montre (clockwise)
Ceci est une galaxie spirale vue de coté et tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (anti-clockwise)

Pour les galaxies vues complétement de coté, il est impossible d'établir à l'aide d'une seule image dans quel sens s'effectue leur rotation. De telles galaxies seront à classer dans la catégorie edge-on (vue de coté)

 

Section 2B

Effectuez le test : http://www.galaxyzoo.org/Tutorial.aspx (Part 2B)

 

Section 3B ... étoile / ne sais pas (étoiles, traces vertes, galaxies irrégulières, et autres)

En plus des galaxies, il se pourrait que vous observiez des objets qui vous semble étrange, des clichés de ce type :

Image de gauche - un objet lumineux avec des traits de lumière sortant du centre, c'est plus le signe - d'une étoile. Les traits de lumière se produisent car la lumière de l'étoile se plie autour des quatre piliers qui soutiennent le miroir du télescope. Elles ne font pas réellement partie de l'étoile.

Image de droite - un trait de lumière brillante et colorée coupant l'image que vous essayez de classifier - c'est la traînée d'un satellite. Lorsque les satellites tournent autour de la Terre, la lumière du soleil se reflète sur leurs panneaux solaires, les rendant par la même occasion très lumineux. Comme le satellite se déplace lorsque l'appareil photographique du télescope prend une image, le satellite fait une traînée - une strie sur l'image. La traînée est colorée car les images en couleur de ce site sont réalisées en combinant trois images en noir et blanc, et le satellite n'est apparu que sur une seule image.

Dans l'épreuve ou dans votre analyse de galaxie, à chaque fois que vous reconnaitrez une étoile ou une traînée de satellite, cliquer sur le bouton qui indique "Star/don't know" (étoile/ne sais pas) . Maintenant, essayez de reconnaitre quelques cas type pour vous exercer à faire la différence entre les étoiles, les traînées de satellites, et les vraies galaxies. (Part 3)

Effectuez le test : http://www.galaxyzoo.org/Tutorial.aspx


 

Examen d'analyse de galaxies

Pour rendre votre travail plus facile, quatre boutons vous seront présentés : Spiral Galaxy (Galaxie spirale), Elliptical Galaxy (galaxie elliptique), Star/Don't Know (étoile/Ne sais pas), et Mergers (fusion de galaxies) . Le bouton pour les galaxies spirales sera subdivisé avec Clock (pour les galaxies spirales tournant dans le sens des aiguilles d'une montre), Anti (pour les galaxies spirales tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre), et Edge On (pour les galaxies vues de coté et dont le sens de rotation ne peux pas être déterminé). Vous devrez cliquer sur le bouton le plus approprié. Si vous ne pouvez pas discerner la direction de la rotation, par exemple parce que l'image est brouillée ou si il est difficile de discerner les bras en spirale, vous cliquerez sur le bouton Edge On.

 

 

L'objectif scientifique

Ce que nous voulons comprendre

Les galaxies, composées de milliards d'étoiles comme notre soleil, sont des phares qui nous éclairent sur la structure des régions les plus éloignées de l'univers. Cependant, toutes les galaxies ne se ressemblent pas. Elles se présentent sous des formes et ont des propriétés très différentes ; elles peuvent être grandes ou petites, vieilles ou jeunes, rouges ou bleues, régulières ou irrégulières, lumineuses ou faiblement lumineuses, poussiéreuses ou pauvres en gaz, en rotation ou statiques, rondes ou ovales, et vivent dans un parfait isolement ou en groupe. En d'autres termes, l'univers est constitué d'un zoo très coloré et varié de galaxies. Depuis maintenant un siècle, les astronomes discutent sur la façon de classer les galaxies et pour savoir comment les relier les unes aux autres afin d'essayer d'attaquer la vaste question de la formation des galaxies.

Au début du siècle dernier, Edwin Hubble a divisé le zoo galactique en deux ensembles principaux. Il y a des galaxies qui ont la forme de balles de rugby (ou de football américain) que nous appelons "elliptiques" et des galaxies ressemblant à un tourbillon, que nous appelons "spirales". Plus de 80 ans après, la principale controverse parmi la communauté scientifique dans le domaine de la compréhension globale de la formation et de l'évolution des galaxies est toujours de savoir comment ces deux ensembles principaux de galaxies sont reliés. Les galaxies appartenant à un ensemble se transforment-elles en un autre ? Dans leurs simulations théoriques, les astronomes ont constaté que la fusion de galaxies spirales peut créer une galaxie elliptique, et qu'une galaxie elliptique peut devenir spirale par accrétion d'étoiles et de gaz durant sa vie. Les images de vraies galaxies dans le ciel prises avec les télescopes les plus modernes sur Terre et dans l'espace indiquent que de tels processus se produisent par nature. Mais quel est la fréquence de ces fusions ? Sont-elles vraiment importantes ? Chaques galaxies passent-elles par de telles transformations fondamentales durant leur vie ?

 

Que devons-nous faire ?

Pourquoi ne regardons nous pas simplement les galaxies pour voir comment elles évoluent ? Les galaxies évoluent sur plusieurs milliards d'années, c'est pourquoi tel des biologistes de l'évolution, nous ne pouvons pas nous contenter de nous reposer en observant simplement la transformation des galaxies. Au lieu de cela, nous devons regarder le registre fossile que constitue les galaxies qui nous entourent ce qui fournit une seule et unique photographie de l'univers prise à un instant donné.

La méthode par laquelle les scientifiques viennent à bout de ce problème passe par l'analyse des images des galaxies avec les technologies modernes pour recueillir le maximum de détails possibles. Les astronomes ont passé de nombreuses décennies à tenter de mesurer les propriétés basiques des galaxies en fonction de leur âge, leur masse ou la pulvérulence qui peuvent nous donner quelques indices quant à la façon dont elles se sont formées et ont évolué et quel est précisement la relation entre les galaxies spirales et elliptiques. Cependant, la plupart des études sur les galaxies n'ont jusqu'ici observé qu'une douzaine ou centaine de galaxies dans l'univers voisin et de nombreuses étapes de la formation et de l'évolution des galaxies sont toujours un mystère.

Cependant, avec l'avènement du XXI ème siècle l'âge de la surveillance astronomique à grande échelle est arrivé ! Le Sloan Digital Sky Survey (SDSS) capture des images d'une grande partie du ciel et devrait éventuellement découvrir des millions de galaxies. Avec un aussi grand nombre de galaxies, les astronomes peuvent finalement commencer à comprendre comment elles se forment et évoluent en comparant cette population diverse à l'aide d'une numérotation suffisante pour tirer de vraies conclusions sur la question de leur origine.

Mais en dehors de ces millions de galaxies, comment pouvons nous savoir lesquelles sont spirales et lesquelles sont elliptiques ? La réponse est simple : regardez les ! En effet, jusqu'ici des galaxies ont été classifiées par un examen visuel de leurs images. Et en fait, ici la technologie n'apporte qu'une aide minime. Il s'avère que le cerveau humain est bien meilleur qu'un ordinateur pour identifier la forme d'une galaxie spirale ou elliptique. Ainsi donc, l'inspection visuelle fonctionne parfaitement pour une poignée, ou même plusieurs centaines d'objets….mais un million ? Il y a beaucoup trop de galaxies à observer pour les astronomes spécialisés dans ce domaine. Nous avons besoin de milliers de personnes pour prêter attention à ces images de galaxies et pour les classifier en tant que galaxies spirales ou elliptiques. Nous avons besoin de vous pour nous aider.

 

Ce que les galaxies peuvent nous dire au sujet de l'univers ?

Il n'y a pas que ceux d'entre nous qui étudions la formation des galaxies qui sommes curieux au sujet de la forme des galaxies. Les cosmologues qui étudient l'origine et les propriétés de l'univers peuvent eux même apprendre beaucoup des observations des galaxies et, en particulier, de leur rotation. Généralement les galaxies tournent, et les détails de leur rotation (angle, vitesse, direction) dépend de la manière dont elles se sont formées et des propriétés de l'espace autour d'elles - telles que la présence de champs magnétiques, ou de l'attraction gravitationnelle d'autres structures.

Les galaxies se forment suite à l'effondrement gravitationnel de nuages de gaz beaucoup plus grands, si initialement le nuage avait un sens de rotation, il tournera d'autant plus rapidement qu'il devient plus petit. C'est semblable à la façon dont les patineurs sur glace tournent plus rapidement lorsqu'ils regroupent leurs bras vers l'intérieur, cette propriété découle de la conservation du moment angulaire. En fait, c'est cette rotation qui arrête l'effondrement accéléré des galaxies lié à la gravité, cette gravité fournira juste la force nécessaire pour garder le gaz dans l'orbite rotationelle de la galaxie. Grâce aux bras en spirale, le sens de rotation des galaxies est facilement observable (dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens contraire des aiguilles d'une montre). Nous pensons que les galaxies voisines doivent avoir été formées à partir du même grand nuage de gaz originel. Par conséquent nous nous attendons à ce que les galaxies proches partagent quelques propriétés semblables, à commencer par leur sens et angle de rotation. En s'intéressant pour différentes distances à ces propriétés partagées, nous pourrons en dire beaucoup au sujet du processus par lequel elles ont été formées.

Mais quant est-il de l'univers à plus grande échelle ? Observer la rotation des galaxies fournit également un examen des propriétés à plus grande échelle de l'univers, et aussi intrigant que celà puisse paraitre, il y a déjà quelques indications sur les galaxies du SDSS qui ne sont pas comme elles semblaient l'être ! Nos théories actuelles au sujet de l'univers postulent que le sens de rotation des galaxies est indifférent, et nous devrions donc observer autant de galaxies spirales tournant dans le sens des aiguilles d'une montre que dans le sens contraire. Ceci est lié à une hypothèse fondamentale de la cosmologie ; il n'y aucun endroit particulier ni direction particulière dans l'univers. Le Professeur Michael Long de l'université du Michigan a soutenu l'idée, dans l'une de ses récentes publications dans astro-pH, qu'il y a un handedness (sens de rotation) préférentiel des galaxies dans l'univers local. C'est une hypothèse révolutionnaire, cela pourrait nous forcer à repenser nos connaissances au sujet de la nature fondamentale de l'espace et à utiliser un modèle beaucoup plus compliqué pour l'univers. L'hypothèse actuelle est basée sur un échantillon de seulement 1660 galaxies issues de la surveillance SDSS, mais un échantillon beaucoup plus grand est exigé pour évaluer l'importance de l'effet d'où le projet galaxie zoo.